L'OBJET D'ART - N°501 MAI 2014 - page 75

75
MAI 2014
HURTEBIZEEXPOSESALLEGAVEAU
LagaleriecannoiseHurtebizeproposecemois-ciuneexpositionhors-
les-mursconsacréeausculpteur etpeintre françaisBernardBezzina.
Présenté à Paris, salle Gaveau, cet accrochage articulera sculptures
monumentales, œuvres sur toile et papiers déchirés autour du prin-
cipe fétiche de l’artiste : la Divition, fruit de ses recherches sur la
matière. Habitépar l’impossiblequêted’unart total, Bezzinadécons-
truit la structure et la disperse avant de la ré-unir, procédant ainsi à
une nouvelle naissance. Oscillant entre puissance et fragilité, ses
œuvres exaltent tantôt la force, incarnée par cet imposant poing de
bronze, tantôt lavulnérabilité, tel cepapier coton fragmenté, que l’ar-
tistea réaliséselond’anciennes techniques. O. P.-M.
“Première à Gaveau, la galerie Hurtebize présente Bezzina”, du 16 au
25mai 2014 à la salleGaveau, 45-47 rue LaBoétie, 75008Paris. Ouvert
tous les jours de 11h à 20h. Tél. 04 93 39 86 84.
-
bize.com
BernardBezzina,
PoingAutoportraitDIVITION III,
2010.Bronze,93x62x160cm.
Photoservicedepresse.©ADAGP2014/CatherineBertonBezzina
LEPASSÉRECOMPOSÉCHEZ
MICHELDESCOURS
Lesgenresdits “troubadour” et “historique” sont décidément à l’hon-
neur ce printemps, comme en témoignent les remarquables exposi-
tionsprésentéesenparallèleaumuséedesBeaux-ArtsdeLyonet au
MonastèredeBrou. LagalerieMichel Descoursproposeàson tour un
accrochageconsacréà la recréationdupassédans l’art européendu
XIX
e
siècle. Diviséeenquatreparties, la visitedébutepar uneévoca-
tionesthétiquedes tempsanciensau traversde leursvestigesmaté-
riels, ruines gothiques et décors de cathédrales. Après une section
consacréeaucultede l’artiste, ellesepoursuit avec l’approchehisto-
riciste caractéristique de l’art d’Alexandre-Évariste Fragonard – fils
méconnudumaîtreduXVIII
e
siècle–dontun tableauvientd’être iden-
tifié par la galerie comme étant
Une Condamnation sous le règne de
François I
er
. Ce florilèges’achèveparunemiseen lumièrede ladiver-
sitédessujets traitéspar lesartistes, quin’hésitentplusàpuiser leur
inspiration, non seulement dans l’histoire, mais aussi dans la lit-
térature. On admirera tout particulièrement une toile tirée de
Shakespeare,
Othello et Desdémone
, œuvre du peintre anglais
FrederickRichardPickersgill. Précisons qu’une table ronde sera orga-
nisée à la galerie le jeudi 15mai 2014 à 19h, en présence, notam-
ment, de Stéphane Paccoud et Magali Briat-Philippe, commissaires
desdeuxexpositionsdéjàmentionnées.
O. P.-M.
“Le passé retrouvé. L’histoire imagée par le XIX
e
siècle”, jusqu’au
19 juillet 2014 à la galerie Michel Descours, 44 rue Auguste-Comte,
69002 Lyon. Ouvert du lundi au samedi, de 9h30 à 12h et de 14h30 à
19h. Tél. 04 72 56 75 97.
LAGALERIE
RIBOLZI
ÀL’HEURE
AFRICAINE
Fêtant cette année les
quaranteansdeson ins-
tallation en Principauté
de Monaco, la galerie
Adriano Ribolzi innove
en accueillant en ses
mursunesélectiond’ar-
tistesafricainscontemporains représentant leBénin, leNigériaet
l’AfriqueduSud. Parmi eux figurentune femme, EstherMahlangu,
chantrede lapeinturematriarcaleNdebele.Réaliséesà l’occasion
de mariages ou d’événements religieux, ces œuvres murales
constituent lependant fémininde laCérémoniede l’Initiation, qui
célèbrepour leshommes lepassageà l’âgeadulte. Usantquantà
lui de couleurs pures et de symboles magiques, le Nigérien
Solomon Uwuenwa illustre sur ses stèles verticales la dualité
entrevie terrestreet viecéleste.
O. P.-M.
“Mythes et Rites”, jusqu’au 21 juin 2014 à la galerie Adriano
Ribolzi, 3 avenue de l’Hermitage, 98000Monaco. Ouvert dumardi
ausamedi de9h30à12h30etde14h30à19h. Tél. 0037797970378.
Alexandre-ÉvaristeFragonard,
UneCondamnationsous le règne
deFrançois I
er
,
vers1830.Huilesur toile,125,5x
193cm.Photoservicedepresse.
©galerieMichelDescours
EstherMahlangu,
Abstract
,
2008.Acryliqueetperlesde
verresurtoile,80x60cm.
Photoservicedepresse.
©galerieAdrianoRibolzi
1...,65,66,67,68,69,70,71,72,73,74 76,77,78,79,80,81,82,83,84,85,...104
Powered by FlippingBook